La Convention des Dragons de Vaires s'est tenue comme chaque année et avec l'aide d'Olivier et Marc, nous sommes parvenus à présenter une table de figurines en 10mm de Pendraken : la bataille de Vaires sur Danube ! Pas la peine de demander à Wikipédia des informations dessus, la bataille est fictive et elle nous a juste donné un cadre pour sortir nos figurines et de se tirer dessus ... Bref, trois armées étaient réunies sur ce champ de bataille : l'armée autrichienne de Louis, Margrave de Baden (moi), la Colonne accourue de Flandres et commandée par Tallard (Olivier) et les forces franco-bavaroises de l'Electeur Maximilien (Marc).

L'objectif des autrichiens était de tenir leurs lignes jusqu'à la tombée de la nuit avant de reculer : à 45000 contre 65000, ils étaient surclassés en nombre et Tallard venait avec la Garde Royale (ça c'est pas grave ...) dont la Maison du Roi (là, c'est plus grave). Autant le dire, la pensée du commandement autrichien était de sauver autant d'hommes que possible.

Nous avons joué avec les règles Age of Eagles et le supplément Age of Honor.

A 12h00, le combat s'engage conformément aux résolutions négociées par les chefs d'armée. A gauche de la ligne française, se trouvent les Bavarois en soclage blanc comme la neige : plus de 10000 cavaliers, 35000 hommes en tout. A droite de cette ligne, se trouve Tallard avec 30000 soldats dont quelques unités d'élite des troupes royales. Surclassés en nombre de cavaliers, les autrichiens comptent sur leur artillerie composée à 50% de gros calibres de 12 livres. A droite, les hongrois et les anglais et au centre l'infanterie tandis que les dragons autrichiens tiennent l'extrémité gauche. En réserve, les cuirassiers et les grenadiers autrichiens se tenaient prêts à bouger vers les premiers trous ...

 

vaires sur danube01

 Erreur du débutant et flagrant délit : confier la garde des palissades à des Grenzers irréguliers ! Maintenant, je sais et promis, je ne le ferai plus ! Quoi que ... Non, je ne le ferai plus ... Surtout que le régiment hongrois Saint Julien, juste derrière pouvait faire mieux !

 

Vaires sur Danube02

 

L'aile droite française était plus méthodique dans son avance et Olivier a pris un soin tout particulier à garder ses alignements de son infanterie. Ce ne serait pas le même type de combat entre chaque aile.

 

Vaires sur Danube03

L'aile droite autrichienne de Nadasdy était composée de hongrois et d'anglais : chargés d'arrêter un débordement impétueux des franco-bavarois de Maximilien, ils allaient passer une sale journée. Enfin, c'est ce que pensait le commandement autrichien.

 

Vaires sur Danube04

 

Le déploiement des franco-bavarois laisse peu de doute d'ailleurs : la cavalerie fonce en avant tandis que l'infanterie et l'artillerie doivent rattrapper dès que possible.

 

Vaires sur Danube05

Tallard avait concentré sa cavalerie sur l'aile et son infanterie au centre. Cette dernière allait essuyer les bombardements des canons lourds autrichiens pendant toute l'après-midi.

Vaires sur Danube06

 

A gauche, les hostilités s'engagent mal pour les Impériaux :  une charge de bavarois met les gardes frontières hongrois en déroute avec de fortes pertes et les éléments défensifs sont perdus ainsi qu'une batterie de canons. Et c'est juste l'apéritif ! Heureusement, le régiment Saint Julien stoppe la percée des cavaliers ennemis !

 

Vaires sur Danube07

 

L'aile gauche autrichienne avec la division de dragons de l'armée autrichienne et le régiment de ligne de Baden Baden. Olivier prépare ses derniers mouvements et sa cavalerie marche à travers le bois. La brigade de mercenaires danois en manteaux gris est en réserve de l'aile : les danois ayant adopté le feu de peloton, ils sont même la troupe d'élite localement. Je suis donc serein sur l'engagement qui se prépare !

 

Vaires sur Danube08

Et voilà, la grande charge des cavaliers de Tallard arrive au contact ! A noter qu'Olivier a pris soin d'engager la batterie d'artillerie aussi.

Vaires sur Danube09

 

Le résultat de la charge des dragons français est un succès total : je sauve mes cavaliers parce qu'il leur manque un demi centimètre de fuite pour sortir de la table ! Les pertes sont lourdes, mes deux brigades ont été bousculées et désorganisées ! Victorieux, les français sont maintenant sur le flanc de l'infanterie de l'aile gauche ... Le calcul est vite fait : il reste, à ce moment de la partie, trois heures de bataille et il va me falloir une heure ou une heure et demie pour pouvoir à nouveau utiliser mes Dragons. Les Cuirassiers de la réserve prennent la route pour combler le trou et rendre la monnaie de sa pièce à Tallard !

Vaires sur danube11

Les franco-bavarois ont engagé la bataille sur ma droite. Après quelques tours, les anglais sont engagés avec les Hussards hongrois pour repousser les cavaliers ennemis et cela fonctionne plutôt bien même si le Régiment Saint Julien ne parvient pas à reprendre la palissade perdue.

Vaires su danube10

 Attaqué sur mes ailes, avec une colonne franco-bavaroise qui prend la direction du centre de mon dispositif, je conçois une douloureuse version de la fin de cette journée ...

Voilà l'aile gauche de mon armée à ce moment de la bataille :

 

Vaires sur danube11

Le grand vide laissé par mes dragons est criant ! J'ai beau avoir la Sainte Vierge comme patronne de l'Autriche, je crains que même un miracle ne saurait sauver cette journée. Pourtant, l'aile droite tient bon : les assauts des franco-bavarois sont quelque peu brouillons et ne gagnent que peu de terrain avec un coût énorme payé par la cavalerie de l'Electeur Maximilien pendant que l'infanterie tente de monter en ligne.

A 17h00, la Convention s'arrête et il faut plier les bagages : la partie est intéressante et les règles sont suffisament simples pour rentrer dedans sans avoir des tas de points obscurs à lire ou ingurgiter. La procédure du  tour est simple : on jette le dé pour activer chacune de nos brigades, sachant que ce dé simule aussi les récupérations des désordres et les problèmes de commandement, une fois les mouvements terminés, tirs défensifs puis tirs offensifs puis les combats au contact. En restant objectif, un tour de mouvement plus les combats représentent au pire 15 à 20 mn pour le joueur soit 30 à 45 minutes pour un tour complet.

En conclusion !L'échelle de 10mm est aussi parfaitement adaptée pour cette règle, même en gardant un soclage prévu pour le 15mm. Et, par rapport au 15 mm ou au 28 mm, c'est une sacrée économie permettant ou de partir en vacances loin et cher ou de peindre plus de figurines ! Bon, j'ai choisi de peindre plus ...

Age of Eagles est bien la descendante de Fire and Fury et, à part l'apparition légère des formations dans le jeu, l'essentiel est bien gardé ! Après la bataille, nous avons décidé d'élargir notre stock de figurines à la production d'une armée anglo-hollandaise (Olivier) et d'une armée prussienne pré-frédéricienne pour moi !

Age of Honor est un recueil de scénarios couvrant la période 1701 à la fin de la Guerre de Sept Ans et il présente les nouveaux types de troupes avec les nouvelles tables dans un aide de jeu adapté à cette époque.

Les commandes de figurines de 10 mm sont déjà chez Pendraken ...