Chickamauga : la Rivière de la Mort

Chicka quoi ?

Edité par Decision Games, la bataille de Chickamauga est une des rares batailles de la guerre civile américaine qui a vu s’affronter des armées de taille identique : 48 000 confédérés ont affronté 45 000 fédéraux pendant deux jours en Septembre 1863. Le général nordiste Rosecrans est l’auteur d’une campagne d’été toute en manœuvre qui lui permet de rejeter son adversaire, le général Bragg, de Chattanooga sans effusion de sang. Après les défaites de Gettysburg et de Vicksburg, les confédérés sont à la recherche d’une victoire militaire pour équilibrer cet été malheureux. L’armée de Rosecrans devient la cible et des renforts sont affectés : Longstreet emmène ce qui reste de son corps d’armée et Buckner quitte ses positions dans le Tennessee oriental. Renforcé, Bragg décide de passer à l’offensive contre les colonnes fédérales qui se sont dispersées pour le trouver. Une première tentative confédérée de surprendre deux divisions bleues échoue et alarme Rosecrans qui regroupe ses unités pour la bataille qui s’annonce. Les deux chefs d’armée se cherchent sans réellement se trouver : petit à petit, les troupes convergent vers Lafayette Road. Les fédéraux pensent avoir localisé le corps principal mais butent sur l’aile gauche confédérée tandis que leurs ennemis pensent avoir localisé la droite ennemie mais vont engager son centre ! La bataille va se dérouler dans une zone très boisée, forçant les adversaires à livrer des combats très rapprochés.

Le début de la bataille

La mise en place de la partie offre deux situations très différentes pour les deux camps : chez les fédéraux, Rosecrans est celui qui a le mieux compris la situation.  L’inverse, Bragg a encore des doutes sur les positions ennemies mais il a réussi à mieux concentrer son armée que Rosecrans. Les fédéraux disposent de leur quartier général dès le 19/09 au matin : ils pourront déplacer leurs troupes correctement plus rapidement et plus efficacement que les confédérés qui devront réussir un jet de dé pour faire entrer en jeu leur quartier général.

T0 placement 3

 

La première journée est donc consacrée à la mise en place des armées et la réception des renforts. Les fédéraux attendent les dernières troupes du 14ème Corps de Thomas ainsi que le 21èmeCorps tandis que les confédérés attendent l’arrivée des divisions de DH Hill et d’une division de Longstreet, lui-même étant encore absent.

L’affrontement se déroulera le long de Lafayette Road : c’est l’artère principale des mouvements fédéraux. Au placement, seule la brigade Wilder est positionnée pour tenir le vide entre le 20ème corps fédéral tenant Lee’s and Gordon’s Mill (à droite) et le 14ème Corps de Thomas qui est éloigné sur la gauche. Cette brigade est une infanterie montée équipée de fusils à répétition (achetés par Rosecrans sur ses deniers personnels). En toute logique, les confédérés avancent autant que possible au centre pour prendre du terrain tandis que le Corps de Polk détache sa plus grosse division pour renforcer le centre tout en gardant la cavalerie de Forrest sous la main.

 

T1 mouvement csa

 

Dans les deux camps, les mouvements sont compliqués car l’absence de commandement force les joueurs à tirer les mouvements de leurs unités avec 1D6 ! Après quelques tours, les confédérés tentent un assaut avec la Division Preston mais il est repoussé facilement avec quelques pertes chez les Gris ! De son côté le général Hood commandant deux divisions de Longstreet parvient à avancer rapidement dans les bois n’escomptant pas de réactions de l’Union. Petit à petit, les lignes des deux armées se forment tandis que les renforts des deux camps se déploient ou arrivent sur la carte.

 

T2 mouvement csa attaque Preston

 

Le commandement fédéral est mis en place vers le milieu de journée tandis que le commandement confédéré est efficace en fin d’après-midi.

 

T6 attaque 14 corps

 

La fin de la première journée

Avant la tombée de la nuit, Thomas lance une attaque sur le Corps de Buckner qui tient la droite confédérée mais les succès sont limités et les Gris se contentent de reformer une ligne un peu plus en arrière. La brigade de Robertson repousse même la seconde division du 21ème Corps. Profitant de l’obscurité, Preston lance une nouvelle attaque à travers le ruisseau : il avance cependant, prenant beaucoup de pertes. Pourtant, les Bleus reculent encore et ne tentent pas de reprendre le territoire perdu.

Quand la nuit tombe, les lignes sont bien installées et la grande bataille va pouvoir commencer au lever du soleil.

 

T6 fin attaque 14 corps

 

La vraie bataille commence !

Au lever du soleil, la bataille commence dans la clairière de la ferme Brock : Thomas lance à nouveau une attaque contre l’aile droite confédérée. Les résultats sont même plutôt mauvais ! Une seconde attaque sera lancée une heure plus tard et la brigade Wilder en prend la tête. A droite, le 21ème Corps reprend le terrain perdu la veille. Une contre-attaque confédérée repousse le second assaut avec violence : la brigade Wilder doit fuir vers l’arrière pour se reformer. Au Centre, les divisions de Hood lancent des attaques assez timides. L’échelon confédéré est aussi complété par une attaque de la gauche confédérée mais les positions de l’Union y sont solides.

 

T7 debut de la nuit

 

En fin de matinée, les succès de Thomas sur la droite confédérée sont notables et la situation n’est guère brillante pour Buckner.

En début d’après-midi, les troupes d’Hood, DH Hill et Longstreet lancent une forte attaque au centre et culbutent les défenses bleues au point que vers le début de l’après-midi, Thomas rappelle ses troupes car son centre est très menacé et les confédérés approchent de Lafayette Road. La fin de l’après-midi verra une longue suite d’assauts sudistes qui repousseront les nordistes derrière Lafayette Road et menaceront même le Quartier Général de Rosecrans quand la bataille s’arrêtera vers 16h30. Malgré quelques revers, les Bleus ne pourront pas arrêter les Gris. A gauche, Polk passe Lee’s and Gordon’s Mill avec ses fantassins et ses cavaliers et se permet de lancer des attaques contre les fédéraux du 21ème Corps qui reculent avec les autres unités.

 

T10 mouvement csa

 

T16 fin 1

T16 fin 3

 

Mais qui a gagné ?

Avec 5 PV contre 3 PV, les Gris l’emportent. La grande victoire n’est pas atteinte mais les pertes subies donnent une victoire mineure aux Confédérés. « Tout ça pour ça ? » indique mon adversaire.

La bataille a été menée avec intelligence des deux côtés : les prises de risques ont été soupesées le premier jour. L’attaque de Thomas au début du second jour a été brutale mais n’est pas parvenue à tourner les lignes de Buckner comme le voulait mon adversaire. Il avoue même s’être laissé attirer trop loin ce qui a rendu plus compliqué son recul quand Lognstreet a lancé l’assaut au centre. Il n’avait alors plus de réserves pour faire face à ce danger.

Les séries Decision Games

Les règles sont simples, directes et intelligentes. Cela permet de se consacrer au plan global tout en préparant ses attaques assez facilement. A recommander pour des parties rapides et sans prise de tête !