La règle Chef de Char permet de rejouer les combats entre blindés depuis la Seconde Guerre Mondiale. Justement, nous avions une petite soirée à occuper, quelques chars Tigre ou Panzer IV mais aussi quelques Sherman et un petit Stuart qui attendaient, perdus dans leurs boîtes de rangement !

Le scénario devait être simple, rapide puisque le chef des blindés allemands est censé se coucher tôt !!!! C'est donc l'été 1944, la 5ème Division Blindée des FFL remonte le Rhône et cherche à localiser les blindés allemands reculant pas à pas pour permettre aux unités d'infanterie de pouvoir rejoindre l'Alsace et le front principal. Le Détachement du Capitaine Bertrand a reçu l'ordre d'avancer vers les défenses allemandes et de les engager rapidement.

Pour cela, il dispose de deux chars Sherman 76, de quatre chars Sherman 75 et d'un char Stuart de l'unité de reconnaissance.

En face, le commandant allemand a prévu de livrer bataille avec l'appui de quelques chars Tigre (2 en fait) et de 4 chars Panzer IV.

Chaque camp n'étant pas dans une posture agressive, le scénario se termine à la fin du tour où l'un des camps a subi 50% de pertes : les allemands se replient donc après la perte de 3 chars, les FFL se replient après la perte de 4 chars. Les  deux camps commencent hors table et doivent entrer en fonction des tirages des cartes d'activation.

 

20150817_212403

20150817_213046

20150817_214517

20150817_214531

20150817_215943

Les premiers échanges d'obus font leurs premières pertes !

 

20150817_215948

20150817_215955

20150817_220002

20150817_221657

20150817_221707

La bataille est acharnée : le terrain ouvert permet de travailler ses lignes de tir et le chef des chars allemands a très envie de gagner !

 

20150817_221716

20150817_221719

20150817_221725

La bataille fut âpre : les chars allemands ont pu utiliser la supériorité de leurs armements et les chars alliés, trop loin, ont compté essentiellement sur la valeur de leurs deux chefs pour se sortir de ce guêpier.

A noter que si le dernier Tigre n'avait pas raté son tir sur le char Stuart, la partie finissait sur un match nul ! Comme quoi !!!!!!